Coronavirus

La Pandémie de Coronavirus

Ce qui suit est une transcription d'une conversation avec un esprit par l'intermédiaire de notre médium au sujet de la pandémie actuelle de coronavirus

18 Mars 2020

Permettez-moi de commencer avec quelques notions de base, de simples faits. Le virus est là, il a toujours été là, comme tous les virus, comme la grippe, le SIDA, tous les virus, ils sont là en abondance, partout, même dans votre eau. Ce qui s'est passé, et se produit dans ce genre de circonstances, c'est que si l'environnement est pollué, maltraité, exploité de manière nuisible et malsaine, cela va faciliter la propagation de ces sortes de virus qui vont se répandre en grand nombre.

En conséquence, l'Homme a, d'une manière générale, un système immunitaire suffisant, dans un corps sain, pour maintenir la résistance contre de tels virus de façon normale sur une planète saine. Vos corps maintiennent un équilibre de santé et ne sont pas sensibles à ces virus jusqu'à ce que -et cela fait partie de la Loi Naturelle- jusqu'à ce qu'il se trouve une faiblesse dans une créature, y compris l'Homme, et là où il y a une faiblesse, les virus, les bactéries, tout agent pathogène va prendre avantage de cette faiblesse pour se développer et causer la maladie et parfois la mort. Etant donné que l'environnement a été rendu malsain un grand nombre de coronavirus a trouvé l'opportunité pour profiter d'une merveilleuse tiédeur et de la pollution pour se répandre et se propager. Il s'est développé en grande force et quand vous avez une accumulation de forte teneur en virus comme celle-ci, alors concernant les personnes et toutes les créatures, les animaux, les oiseaux, et toutes les créatures, leur système immunitaire sain et normal ne peut pas faire face à un tel assaut en si grand nombre et avec une si grande force.

La conséquence de cela est que l'on tombe malade. Maintenant, lorsque cela se produit, là encore le virus a l'environnement parfait pour grandir et utiliser son hôte qui va lui permettre, grâce aux activités de l'Homme, de se transporter d'une personne à l'autre, et au bout d'un certain temps vous avez une épidémie ou, dans ce cas, une pandémie.

Donc le virus est partout. Comment pouvez-vous vous préserver, avec de bonnes mesures de prévention, et éviter davantage de contaminations et éviter que des personnes tombent malades ? Eh bien, dans un sens, vous ne pouvez pas parce qu'il est partout ; ce qu'il est nécessaire de faire, c'est de vous assurer que votre environnement ne permette pas au virus de se propager. Cela est la première chose. Donc, tout ce qui est requis, c'est très simple, c'est de maintenir la propreté, dans un état de propreté équilibré, de vos équipements, de votre maison, de vos installations, ils ont juste besoin d'être maintenus propres et, bien sûr, l'autre précaution est de s'assurer que, qui que ce soit qui serait malade avec cela, quand des gens portent en eux une accumulation du virus en grande force qui les rend contagieux, ils devraient donc être isolés et ne pas se mélanger aux autres personnes.

De plus, les personnes qui sont raisonnablement en bonne santé devraient maintenir une bonne alimentation saine et équilibrée pour maintenir leur propre équilibre avec un bon système immunitaire pour répondre à cette situation ce qui devrait être suffisant si les simples précautions sont maintenues.

Maintenant, j'ai dit, et cela peut très bien être discuté, comme cela a été le cas, que vos médias ont réagi de manière excessive à cela, provoquant beaucoup de peur et d'anxiété parmi les gens qui ont ainsi mis la pression sur les Gouvernements et les autorités pour limiter les activités du commerce, des écoles, de l'éducation, des sports, des choses de cette nature, ce qui est un peu exagéré. Pour prouver mon point de vue, j'ai dit qu'en toute logique, si les virus de la grippe ont été responsables de la destruction de plus grandes quantités de personnes auparavant, alors pourquoi les autorités et les Gouvernements n'avaient-ils pas fermé les écoles, les stades de sport, les centres commerciaux avant ? Cela est logique n'est-ce pas ? Donc, soudain, un petit pourcentage de ceux qui ont attrapé cette maladie et sont rentrés à la Maison des suites de celle-ci, sont maintenant considérés comme un exemple à tous les peuples d'un Armageddon qui a été exagéré. Comme je l'ai dit, votre monde réagit de manière excessive et cela provoque des dommages et une grande peur parmi les gens, ce qui est très triste, et j'ai dit que votre monde a besoin d'adopter plus d'acceptation qu'il ne le fait, et le fait de provoquer toute cette peur ne fait qu'aggraver la situation.

J'ai dit, quand on m'a demandé « si ce virus va rester ». Bien sûr, il a toujours été là, il ne va pas partir, c'est simplement l'Homme qui a causé cela et l'Homme récolte le fruit des conséquences de son comportement dans ce monde, qui est déséquilibré, malsain, polluant et provoquant une saleté insalubre dans son monde. Evidemment qu'il doit y avoir des conséquences à cause de cela, et c'est une illustration pour montrer à l'Homme ce qui arrive lorsqu'il agit à l'encontre de la Loi Naturelle. Cela est tout simplement la Loi Naturelle reflétant le déséquilibre et le comportement insalubre de l'Homme. C'est tout. Ce n'est pas une punition, ni quoi que ce soit de cette nature, ce sont simplement les conséquences d'une action qui en provoque une autre.

Le virus est là avec tout le monde, mais la plupart des gens, s'ils maintiennent un environnement propre pour eux-mêmes, et leur lieu de vie et de travail, alors il ne se propagera pas en si grand nombre. Vous voyez, il a été montré que certaines personnes ont contracté cette maladie sans que l'on sache comment elles l'ont attrapée, elles n'ont pas rencontré quelqu'un qui portait le virus mais cela s'est produit parce qu'il est là, et lorsqu'il en a l'opportunité et qu'il se trouve dans les bonnes conditions, il se propage, c'est aussi simple que cela. Donc votre meilleure défense est de vous assurer que votre environnement est propre et sain, en d'autres mots, un endroit où le virus ne peut exister qu'en très, très petite quantité non dangereuse.

Q. Quelqu'un a demandé si cela faisait partie de l'effondrement général dont nous avons déjà parlé.

R. Cela en fait partie. Il y en aura davantage.

Quel est le point que tous les gens courent s'enfermer chez eux, fermant leur porte et ne voyant plus personne. Ce n'est pas ainsi que la vie est sensée être, et cela n'est pas en soi une chose saine à faire. Les gens ont besoin de se mêler. Un autre fait très simple, faisant partie de la Loi Naturelle, une simple chose de la vie, c'est que très tôt, les enfants, les bébés, les gens construisent leur système immunitaire en étant au contact des autres. Vous pouvez attraper un rhume d'une autre personne, que vous ne souhaitiez pas, bien sûr, mais en faisant cela, vous construisez votre propre immunité. Donc, il doit y avoir de l'activité entre les créatures et les gens pour maintenir un corps sain et solide, et surtout, l'immunité est maintenue par une alimentation saine, de l'air et de l'eau sains.

Explications sur la Pandémie

30 Mars 2020

Transcription d'un entretien à la Fondation Erasmus avec notre guide spirituelle et tutrice, Paddina.

Bien, je voulais que nous soyons réunis ce soir, comme à notre habitude, pour maintenir la tradition. Mais, plus important, j'ai pensé que nous pourrions utiliser ce temps ensemble, éventuellement, comme une excuse pour parler au sujet… non pas que nous ayons besoin d'une excuse… mais pour parler au sujet de la situation actuelle, comment vous vous sentez, ce que vous en pensez, comment voyez-vous les autres gens réagir, non seulement dans votre pays, mais aussi ailleurs. Donc je pense qu'il y a beaucoup de sujets à débattre et à considérer. Mais premièrement j'aimerais exprimer nos pensées depuis chez nous qui sommes Esprits, puis, ensuite, nous pourrons parler des difficultés et de la situation chez vous qui êtes sur Terre. Mais, si je puis, j'aimerais vous donner notre point de vue sur la situation mondiale, cela vous convient-il ? (Oui, vraiment.)

Donc, premièrement, je voudrais répéter ce que j'ai déjà dit avant, que de notre point de vue à nous, qui sommes Esprits, cette situation a impliqué un fort élément de peur à travers votre monde et nous pourrions considérer cela irréaliste et, dans une certaine mesure, non nécessaire. Et vraiment, dans un certain sens, cela est devenu une fiction, et nous avons déjà parlé de fictions auparavant. Maintenant, j'exprime aussi un point de vue de l'Esprit qui est que les personnes sur la Terre devraient adopter plus d'acceptation, particulièrement dans une période telle que celle-ci. A propos du nombre de morts, ceux qui retournent à La Maison dans mon monde sous la forme d'Esprits ; ils sont relativement peu nombreux par rapport à d'autres maladies et épidémies de nature similaire induites par infection virale.

Maintenant, cela ne veut pas dire que les chiffres vont augmenter, qui sait ? On attend de voir. Mais ayant dit cela, cependant, un certain nombre pourra mourir de cette maladie et rentrer à La Maison. Dans un temps futur le monde se rendra compte que cela est simplement un moyen de rentrer à La Maison, comme cela est censé l'être. Et il devrait y avoir plus d'acceptation à ce sujet, et moins de peur ; car dans les temps passés, dans d'autres civilisations, dans d'autres lieux et à d'autres époques, même dans votre propre civilisation, la 5e, il y a eu, il y a encore, de petites sociétés qui ont cette acceptation, cela étant plus dans le passé et à certaines époques que maintenant. Donc cette acceptation doit revenir, et elle reviendra.

De plus, je voulais dire que bien sûr vous devez comprendre et savoir que tout ceci avait été mis dans la trame de la Tapisserie tissée par le Grand Esprit que cela devrait arriver. On savait également que la réponse de l'humanité serait, à un certain degré, de la panique et de la peur. Et il y a plus de chaos à venir, de l'anarchie, des perturbations et des rébellions parce que des gens dans certaines des plus grandes villes vont devenir désespérés, furieux, égoïstes, avides et pleins de ressentiments contre les autres à cause de ce qu'ils pourront avoir et cela pourra entraîner de l'irresponsabilité, des comportements irresponsables, des comportements criminels, et des choses de cette nature, pendant un temps. En conséquence, les gens fuiront les villes pour échapper à cela et aussi pour chercher les ressources dont ils auront besoin : de la nourriture, et des choses de cette nature ; et aussi de la sécurité, de la paix et du calme, et des réponses rationnelles à tout cela.

Donc soyez préparés car ceci est juste le début d'une période dont on vous avait parlé pour vous avertir, mais vous devez être bien préparés. La question de la sécurité est aussi un autre sujet qui doit être considéré et auquel il faut se préparer.

Maintenant, à un autre niveau, à propos de tout cela, je voudrais aussi exprimer quelque chose de plus positif. La réaction de certaines personnes face à la situation a été très, très bonne et spirituellement édifiante ; pensant aux autres, désirant aider pour soutenir les autres, désirant partager avec d'autres, et cela est bien, très bien. Un autre effet positif de cette période, comme tout va au ralenti, les gens ont du temps et les moyens de trouver un sens et une raison de jardiner pour leurs besoins, profitant de la campagne et de la paix et du calme où ils peuvent. Aussi, peut-être ont-ils le temps de parler au sujet de la raison pour laquelle tout ceci est en train d'arriver. Les gens se donnent du temps pour réfléchir et pour se demander la raison de tout cela, et pourquoi cela est arrivé. Et une chose très importante, avec le manque d'activité, est l'absence de la pollution causée par le trafic des voitures, des avions, des bateaux et de toutes ces choses ; cette pollution étant largement réduite cela permet ainsi à la nature de restaurer ce qui avait été détruit et pollué jusqu'à maintenant. Et la conséquence de cela, point encore plus positif est que les gens vont pouvoir faire une comparaison très évidente entre ce qui a été et ce qui maintenant le remplace, et reconnaître immédiatement les avantages de laisser la nature régner, de laisser de la place et de respecter la Loi Naturelle, pour permettre à la Loi Naturelle de ramener le monde tel qu'il devrait être. Tout cela va apparaître quasi immédiatement et les gens pourront faire cette comparaison et comprendre la différence.

Donc cela est juste un petit moyen à cette époque pour que l'Homme ait le temps et dirige ses pensées là où il faudrait que se trouve le centre de réflexion des gens. Aussi cela va inciter beaucoup de bonnes choses à se produire. Cela rappelle aussi à l'Homme qu'il est vulnérable, qu'il ne règne pas comme il aimerait vouloir le faire, que la nature a la réponse finale à toutes choses. Et l'Homme apprend à respecter la vie et ce qui contrôle la vie ; ce ne sont ni les politiciens ni les dirigeants des pays comme certains le voudraient.

Il y a aussi un silence, un degré de paix, pas partout, non, mais globalement il y a de la paix et de la quiétude, et peut-être que certaines personnes s'éveillent au son du silence et des valeurs qu'il contient, et de la paix qui est accordée à cette période. Il y a tant qui est gagné. Cela va aussi donner la chance à certaines créatures dans les mers, dans l'air, à travers les champs, dans d'autres pays de retrouver le nombre de leurs espèces tel qu'il était jadis et cela sera et devrait être. Cela ne veut pas dire aussi que certaines créatures sont menacées d'extinction, et nous verrons comment cela va se passer.

Donc, la question qui trotte dans vos têtes, la principale question que vous vous posez est : combien de temps cela va-t-il durer ? Suis-je correcte ?

Q. Eh bien, Je suppose que ce n'est pas à nous de le savoir, Paddina.

R. Non, pas entièrement. Mais je peux vous dire qu'on vous a prévenus de préparer vos stocks de denrées pour approximativement une année, donc cela devrait vous donner une indication de comment les choses vont se dérouler. Vous avez aussi reçu des projections de périodes dans l'avenir qui devraient vous donner des indications d'autres circonstances, d'autres évènements, et comment les choses vont se dérouler. Vous avez été informés d'un effondrement financier, vous avez été informés qu'il y aura moins de nourriture disponible, et que dans certains endroits il y aura la famine et la maladie.

Parce qu'il y aura davantage de pollution dans certains endroits et cela va se rajouter et surcharger votre monde et amener plus de maladies et de difficultés dans l'avenir. Comme cela vous l'a été expliqué, les causes de cette maladie, dont le virus a toujours été ici, est qu'il a été activé par le détournement des méthodes de cultures de l'Homme et des élevages d'animaux ce qui a causé de la pollution et une situation très, très malsaine, qui à son tour aà précipité le développement de cette maladie et la faite grandir au niveau où elle est maintenant. Et cela n'est pas juste la faute de la Chine, un pays, c'est international, et beaucoup d'autres pays ont été responsables du développement de cette maladie, et le sont en ce moment ; et tout cela se produit à travers le monde au même moment.

C'est le destin, c'est la responsabilité de l'Homme d'avoir causé tout cela, mais en même temps on savait que cela allait arriver. Cela fait partie de la Grande Tapisserie de votre monde ; et peut-être que pour les gens cela est difficile à accepter, mais cela a des avantages pour votre monde. Et pour que votre monde survive, qu'il survive, ceci et d'autres évènements qui vont se produire vont permettre à votre monde de pouvoir continuer et passer dans la sixième et la septième civilisation, ce qui serait impossible si l'Homme avait été encouragé à continuer dans le sens où il allait jusqu'à présent. La Terre ne peut pas survivre, il doit y avoir du changement pour lui permettre de gérer une certaine forme d'auto-guérison, de réadaptation. Cela est requis.

Q. Paddina, c'est comme si l'humanité voyageait à cent milles à l'heure (environ 160 km/h) en direction du bord d'une falaise et cet évènement s'est produit et a arrêté la roue du hamster qui tournait sur elle-même et stoppa tout, et cela a laissé de l'espace aux gens pour pouvoir penser et regarder où ils en sont, qui ils sont, ce qu'ils sont, ils ont le temps de se demander : que se passe-t-il dans le monde ?

R. Oui.

Q. Et cela donne l'opportunité aux gens de réfléchir, comme vous l'avez dit très justement, à quoi ressemblait la vie il y a tout juste deux mois et de voir comment elle est maintenant, dans la mesure où ils se trouvent aujourd'hui dans une situation qui leur donne le temps de penser à autre chose plutôt que simplement courir après un salaire pour payer les factures.

R. Cela va être une période de mise à niveau pour tout le monde, une période pour considérer les vraies, les plus importantes valeurs de la vie et sa raison d'être. C'est un réveil de choc pour votre monde et il se peut, comme vous dites, que les moutons de Panurge qui se précipitaient vers le bord de la falaise se soient arrêtés maintenant et que, dans un moment de choc et de sidération, ils se demandent pourquoi ils faisaient cela ?

Q. Je me souviens, était-ce vous-même, assez récemment, qui disiez à propos du crash financier et de la période qui suivrait, combien après cela on ressentirait une liberté d'être sans argent, ou de ne plus être dépendants de l'argent, vous savez, de travailler dur et de passer chaque heure à gagner de l'argent pour payer les factures, et cette roue de hamster dont nous parlons, plus vous travaillez, plus vous avez d'argent, plus de factures à payer et dans quel but ?

R. Pour aboutir à rien.

Q. Ce n'est pas apprécier pourquoi nous sommes ici, ni s'arrêter pour respirer le parfum des fleurs.

R. Non. Votre maison, vos biens matériels, toutes ces choses, devraient réellement être simplement là pour vous fournir les moyens de vivre vos vies afin que vous ayez l'opportunité de remplir votre vie comme il se doit, et par-dessus tout, d'apprendre, de profiter de l'apprentissage, d'aimer la vie, de profiter de ce qu'elle signifie, de tout ce qu'elle contient, autant que vous le pouvez, dans les limites du possible bien sûr du fait que vous soyez humains. Mais ces moyens, ces opportunités devraient être là pour que tous puissent en profiter, ce qui ne peut pas être le cas si les gens sont totalement accablés par les efforts nécessaires pour atteindre le strict minimum pour leur permettre de survivre. Ce n'est pas comme cela que le monde est censé être, ce n'est pas comme cela que la vie est censée être. Aussi, comme vous le dites très correctement, cette pauvre créature qui court dans sa roue, doit s'arrêter, cela doit s'arrêter et les gens sont un peu perplexes et se demandent « Est-ce que cela peut continuer ainsi ? Cela devrait-il s'arrêter ? Que se passera-t-il si la roue ne peut plus tourner ? Et certaines personnes, comme vous le dites très justement vont apprécier cet arrêt, ces vacances, et vont aimer échapper à cette fiction et voir le monde dans sa réalité pour ce qu'il est, ce qu'il devrait être et comment il est censé être.

Q. Paddina, d'après ce que je comprends à propos de ce que vous avez dit ce soir ce virus -je sais que vous avez dit qu'il va muter dans un certain temps et qu'il va devenir plus fort et qu'il y en aura davantage, mais je me demandais s'il allait y avoir comme une accalmie avec celui-ci, pas que nous l'aurons complètement surmonté mais peut-être que nous aurons comme une petite pause et puis qu'il va reprendre de l'essor en mutant, mais il me semble que cela va être une courbe en avant, devenant plus forte et croissant en quantité ?

R. Eh bien, oui, comme en toutes choses, il y aura des fluctuations, aussi considérez ceci. Là où certains pays disent que leurs nombres de cas d'infections sont en réduction, cela peut être dû à deux choses : pour commencer, la fluctuation des faits, la situation qui peut être ainsi ; il se peut aussi que les moyens pour mesurer le phénomène soient incorrects et que les quantités ne soient pas tout à fait ce qu'elles semblent être. Il y a aussi un troisième élément à tout cela ; le fait que certains pays, certaines personnes puissent trouver cela avantageux politiquement de présenter à la fois à leur peuple et aux autres à l'étranger, comment ils s'organisent avec leur grande prouesse pour contenir la maladie. Non, il n'en est pas ainsi, pas ainsi. Une chose que l'Homme doit encore réaliser complètement, bien que certains le comprennent déjà, c'est que l'Homme n'a aucun contrôle sur le futur ni sur le futur de sa planète où cette maladie est en train de démontrer son inaptitude. Elle démontre aussi l'arrogance de l'Homme dans de nombreux, très nombreux domaines, particulièrement quand il pense qu'il a la capacité de faire toutes ces lois et règles, de restreindre l'activité des gens dans l'espérance que la maladie va partir. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, ces lois et ces règles qui ont été introduites dans tous les pays concernés ont provoqué la paix et la quiétude et une diminution de l'activité qui ont permis à la nature de revenir telle qu'elle devrait être. Donc, dans un sens cela produit un résultat très, très positif et aussi grâce à ce moyen, l'épidémie disparaîtra éventuellement quand votre Terre deviendra plus propre. C'est la maladie, la pollution, la saleté, les éléments destructeurs de l'industrie et de l'élevage industriels, qui sont à l'origine de ce problème. Grâce à l'inactivité de votre monde, tout cela permet à la nature de remettre le monde dans un état plus propre, tel qu'il devrait être.

Q. Donc, au fur et à mesure que ce virus va se développer, ou muter, devenir plus fort, peut-être que davantage de voix pourraient commencer à constater notablement le changement dans la nature et, éventuellement, ceux qui sont connectés à la Loi Naturelle vont ainsi commencer à se poser les bonnes questions et à se rendre compte avec plus de clarté de la cause première du mal et de ce que nous devons faire ? Et pas seulement juste essayer de trouver un vaccin pour quelque chose qui continue de changer parce que notre monde est tellement pollué ?

R. Eh bien, à nouveau, les Autorités ont besoin de démontrer aux gens qu'ils servent que ceux qui travaillent pour le bien de l'humanité, particulièrement dans les laboratoires scientifiques, travaillent aussi dur que possible pour fournir la promesse d'un vaccin pour guérir cette maladie. S'ils arrivaient à trouver cela, alors la maladie évoluerait par mutation, causant davantage de maladie. Mais c'est peut-être ainsi que l'on attend des responsables qu'ils assument leurs responsabilités face à cette pandémie à travers votre monde ; mais il a déjà été dit, et je vais le répéter, que ce sont les humbles (les doux) qui hériteront de la Terre ; une citation de votre bible.

Q. C'est tellement symbolique, si cela est le mot juste, que ce que les pouvoirs recherchent c'est que le vaccin guérisse la racine du virus, si vous voulez, au lieu de s'intéresser à toutes les choses dont nous parlons et à tous les problèmes qui affectent notre monde et l'Humanité ; et au lieu de remonter à la racine et trouver le dénominateur commun qui est l'Esprit et la Loi Naturelle.

R. Oui, ce que nous comprenons tous ici, mais encore une fois, comme si souvent, l'Homme dans son arrogance, avec cette sorte d'arrogance aveugle, est plus concentré à chercher qui est à blâmer de cette circonstance. « Pourquoi est-ce que cela est arrivé ? Quelqu'un doit être responsable d'avoir provoqué cela. Ce n'est pas notre faute. Donc qui est responsable, qui a fait cela, qui a démarré tout cela ? » Et aussi, bien sûr, ne voyant pas cela comme un moyen de nettoyer votre monde et d'aider votre monde, cela est considéré au moins comme une gêne de la part des autorités d'échouer à détecter le problème ; mais aussi personne ne réalise vraiment, comme vous le comprenez ici, comment cela est arrivé : « Qu'est-ce qui a causé cela ? Et où est-ce que nous allons ? » Vous verrez, quand vous regarderez vos informations à la télévision et que vous entendrez des personnes parler, que le principal sujet de conversation sera le nombre des personnes infectées, le nombre des personnes qui meurent, les activités des gouvernants, ce qu'ils font, quelles règles et quelles lois ils apportent pour aider à se débarrasser de cette maladie, et peut-être aussi quelles notoriétés et quels gens célèbres sont en train de succomber à cette maladie comme les autres, car être riche et connu n'est pas une forme d'immunité. Donc vous avez tous ces sujets dans vos informations. Personne ne pense ou ne s'exprime plus profondément sur la cause de tout cela, le résultat de cela, ses avantages, comment les gens sont en train de changer, comment les gens sont en train de réagir ; seulement négativement quand les personnes se sont trop servies dans les supermarchés et les magasins et des choses de cette nature. Ce sont les sujets des informations, et peut-être que cela intéresse les gens, bien sûr, mais c'est un pauvre reflet du manque de pensée et de préoccupation au sujet de ce qui se trouve derrière tout cela, de son but, de son sens, et de la raison pour laquelle la maladie est là.

Q. Je pense, comme vous l'avez évoqué, Paddina, que la pensée que quelqu'un va mourir de ce virus, et qu'il meure de ce virus, est le summum -évidemment c'est une situation très désespérée pour la famille de cette personne et pour ses amis- mais les gens ne se permettent pas eux-mêmes de penser au-delà du fait que des gens sont en train de mourir en ayant attrapé ce virus et, comme vous dites avec justesse, des gens meurent de toutes sortes de choses et d'autres virus tous les jours également, et parce qu'ils sont si contrariés par la pensée et l'intensité de leur pensée qui est concentrée sur le fait que les gens, pour parler comme nous en avons l'habitude, rentrent à La Maison par ce virus, les gens ne s'autorisent pas à penser plus loin que cela. Et c'est à cause du manque de connaissances telles que nous en avons reçues ici au sujet de La Maison et des Tapisseries de la vie, etc, que les gens sont paralysés par cette pensée, et c'est pourquoi on assiste d'un bout à l'autre de la journée, à un cycle répétitif, 24 heures sur 24, d'informations au sujet des morts essentiellement, et c'est à peine si vous leur manqueriez de respect en parlant de toutes les autres choses telles que celles que vous avez mentionnées précédemment concernant le bien qui ressort de la situation, ou en demandant d'où vient ce virus et que ferons-nous ensuite ?

R. Oui, mais cela peut être exprimé d'une certaine manière et présenté aux gens d'une façon gracieuse, et qui pourrait dans un sens promouvoir davantage de pensée et évidemment des controverses et des discussions, mais au moins cela pourrait être exprimé et discuté, parce que tout ce qui a été projeté sur vos écrans comme information pour le moment ne fait que propager et promouvoir plus de peur à travers son aspect négatif.

Q. Oui, vraiment.

R. Ce qui n'aide en rien.

Q. Paddina, s'ils avaient la connaissance et la compréhension, qu'ils auront un jour dans un futur proche, de nos croyances, au sujet de l'Esprit et, vous savez, le but de la vie et le fait que nous ayons collectivement, depuis longtemps, causé ce déséquilibre global, alors ils pourraient penser clairement et rationnellement à tout ceci, mais si le virus va… enfin, il est en train de devenir plus fort et plus de gens vont retourner à La Maison, aussi je ne peux pas voir autre chose que davantage de peur s'accumuler chez beaucoup de gens. Cela va juste devenir plus lourd et plus effrayant.

R. Oui.

Q. Sauf si des voix fortes s'élèvent pour souligner les aspects positifs dont nous venons de parler. Je veux dire que les gens vont voir ces aspects positifs mais cela va-t-il supprimer une partie de leurs peurs ? Peut-être réaliseront-ils : « Attends une minute, qu'avons-nous fait dans notre monde, regarde toute cette belle nature, et la qualité de l'air qui est bien meilleure, cette eau plus propre » ; mais je ne sais pas si les gens pourront contourner toute cette peur ni ce dont nous venons de parler concernant la publicité de la mort.

R. Ce n'est que par la démonstration de la détermination de la nature à purifier que les gens verront comment la vie revient à une forme de raison saine.

Q. Ils vont peut-être commencer à faire le lien parce que si tout le monde demandait « Pourquoi est-ce que cela arrive ? » et qu'ils voyaient dans le même temps plus d'exemples de la nature qui revient à un équilibre naturel…

R. Oui, plus d'avantages se produisant, oui, bien-sûr. Et cela va parler par soi-même.

Q. Parce que, comme vous dites, la peur est si largement étendue et il y a eu un article de journal ce week-end où il y avait deux pages de points rouges et cela représentait, disons la population de la Terre – je ne me souviens plus exactement ce que c'était- et juste à la fin de ces milliers de points rouges, il y avait un point noir qui correspondait au ratio de personnes sur la Terre ayant vraiment attrapé le virus, et puis il y avait une toute petite fraction de ce point noir qui était barrée concernant les gens qui sont, en fait, morts du virus.

R. Absolument.

Q. Donc cet article essayait de mettre en perspective le fait qu'une petite quantité de gens sont morts et essayait de restaurer un équilibre en disant, en fait, la réalité qu'à l'échelle mondiale, ce n'est qu'un petit nombre de personnes qui sont vraiment mortes dans cette condition. Donc j'ai pensé que c'était un bon exercice, parce que si vous vous laissiez consumer par le cycle des informations 24 heures par jour, vous penseriez que la moitié de la planète est décédée.

Q. Mais aussi, Paddina, nous avons aussi ces autres évènements, dont on nous a déjà parlé, qui doivent arriver. Je veux dire que nous nous attendons à plus d'inondations dans ce pays, d'autres choses vont arriver dans d'autres pays, donc il va y avoir d'autres choses qui vont inquiéter les gens. Et peut-être que là encore cela va permettre à certains de réfléchir un peu plus et de se poser des questions plus profondes, et pour d'autres, peut-être qu'ils ne vont pas survivre à cause de la peur ; et évidemment si cela est censé être leur façon de rentrer à La Maison, ils rentreront à La Maison, mais ce sera une période d'épreuves pour ceux qui pourront peut-être éventuellement s'élever au-dessus de toute cette peur et de toutes ces nouvelles et qui penseront un peu plus clairement et utiliseront leur esprit. Parce que c'est ce que vous dites, Paddina, que tout le monde va avoir besoin de son esprit afin de survivre et traverser cela, n'est-ce pas ?

R. Oui. Mais cela est plutôt quelque chose pour le futur, la façon dont l'esprit va se développer, vraiment. Cela va venir.

Q. Ce sera plus tard ?

R. Ce sera une étape plus loin.

Q. Paddina, ce soir, en cette nuit, Walpurgis, comment pensez-vous que ceux qui suivent le chemin du mal regardent la situation ?

R. Craintivement.

Q. Pensez-vous cela parce que la situation va déclencher une élévation de la conscience des gens ?

R. La plus grande devise et le plus grand outil, disons, qui soit à leur service et qu'ils manipulent à travers le monde est dans le matérialisme et la richesse. Maintenant sans cela ils n'ont plus aucun contrôle.

Q. Cela est intéressant.

R. Et la perte de contrôle est leur plus grande crainte. Et en désespoir ils vont exercer plus de pression, plus de menaces, plus de pouvoir à travers votre monde pour maintenir le contrôle du mieux qu'ils peuvent. Mais l'emprise sera perdue.

Q. Aussi je me demande comment les guerres qui ravagent des parties du monde, la Syrie et d'autres vont être affectées ?

R. Sans le matérialisme, il n'y a plus de raison. Il est la cause, il est la racine de ces guerres ; davantage de terre, de propriété, de richesse ; des pays et des gens prenant autant qu'ils peuvent à leurs voisins, exerçant le pouvoir et le contrôle par la violence et la peur.

Q. Donc vous pensez que cela est ébranlé…

R. Cela a déjà fait une impression sur ceux qui se battent. Et aussi fait une impression sur ceux qui sont au pouvoir dont le contrôle et la maîtrise du contrôle ont été diminués parce que quelque chose d'autre leur a pris leurs jouets et leurs moyens de contrôler. Donc il y a de la peur là aussi, la pire chose qui puisse arriver à ceux qui recherchent le pouvoir et le contrôle c'est d'être ignorés.

Q. Oui.

Q. Je me souviens, il y a de nombreuses années, au centre du Barbican, Paddina, vous ou Erasme avez parlé des « petites gens ».

R. Oui.

Q. Juste des gens ordinaires qui vont se lever et, dans un sens, prendre le contrôle de leurs propres vies.

R. Oui, et très simplement, juste le mode de vie, la vie elle-même, les évènements en cours qui se produisent actuellement, vont également démontrer que ceux qui dirigent en dictateurs et contrôlent avec puissance ne pourront plus le faire parce que la Loi Naturelle prévaudra. Et cela est une autre démonstration qui montrera aux gens à quel point le mal peut être frêle, délicat et fragile.

Q. Le Pouvoir a besoin d'être nourri, le mal doit être nourri.

R. Oui.

Q. Ai-je raison de dire qu'il n'a pas sa propre force de droit en tant que telle ?

R. Il n'a aucun autre contenu que ce dont il est nourri.

Q. Eh bien, il est nourri par les faiblesses des Êtres humains et si nous commençons à devenir plus forts grâce à une nouvelle façon de penser et de nous questionner, et si nous réalisons ce qui est en train de se passer et comment nous comporter dans l'avenir, alors le mal ne sera plus nourri par ces faiblesses ; les gens vont devenir plus forts, dans un certain temps.

R. Mais les gens sont à des postes de pouvoir parce qu'ils ont été soutenus et placés là. Sans le soutien des autres, ils n'ont plus rien ; et cela aussi sera démontré à votre monde quand les dirigeants mèneront avec ce qu'ils ont à l'intérieur d'eux-mêmes, avec leur contenu et que cela profitera à tous, et ainsi les gens écouteront ce que les autres ont à leur offrir. C'est ainsi que mène un dirigeant, pas par l'exigence.

Q. Donc, Paddina, vous voulez dire que nous n'allons pas retrouver la vie que nous avons connue il y a trois mois en arrière ?

R. Non. Vous ne pourriez pas. Comment cela se pourrait-il ? Voyez-vous, ce qui a été enlevé ne peut pas être remplacé.

Q. Je comprends, les gens vont être différents, ayant traversé cette expérience, mais je me questionne au sujet des gens qui vont retourner au travail, à un moment donné, quand l'isolement prendra fin ?

R. Les gens doivent travailler, oui, cela est le mode de vie naturel que les gens travaillent. Mais peut-être qu'ils travailleront à des fins différentes, et peut-être pour des raisons différentes. Oui, à un certain degré, il y a des gens qui travaillent encore, cela est vrai, aussi bien qu'ils le peuvent en fonction des circonstances, et ils maintiennent un revenu dont ils ont besoin, et cela va durer encore un certain temps. Mais voyez-vous, cela ne pourra pas continuer pour toujours, cela ne pourra pas être maintenu continuellement. Il va arriver un moment où il y aura moins de besoins, il y aura moins de demande, et il y aura plus de demande de produits plus corrects. On arrivera à un point où le plus grand objet de la demande sera celui de valeurs plus spirituelles et de compréhension spirituelle.

Q. Oui, je comprends cela autant que je le peux ayant été instruit depuis de nombreuses années. En tant qu'être humain, je suis évidemment en train d'essayer d'imaginer les étapes vers ce monde ; et les gens qui veulent de l'électricité et qui doivent payer les factures d'électricité, qui doivent avoir de la nourriture, la transition allant d'aujourd'hui à ce monde où les gens demanderont plus de valeurs spirituelles, ce monde que nous attendons tous avec impatience, la transition entre les deux ; cela est peut-être quelque chose auquel je dois penser.

R. Oui. Vous voyez, en ce moment vous avez un vide assez dramatique dans la plupart des vies des gens.

Q. A cause du coronavirus ?

R. Oui. Et, bien sûr, certains sont occupés en maintenant le travail qu'ils ont besoin de faire, particulièrement dans le domaine de la santé et des choses de cette nature. Mais pour la majorité des gens dans votre monde cela est un choc et il est en train de causer un grand vide dans leurs vies où soudainement le centre d'attention qu'ils portaient à toutes ces choses qu'ils considéraient comme importantes et essentielles dans leur vie, n'a plus aucune signification.

Q. Oui, et les gens vont, comme vous dites, chercher quelque chose de la valeur que l'Esprit a à leur offrir.

R. Oui, une certaine rationalité.

Q. La raison saine de Dieu, comme vous dites, Paddina.

R. Exactement.

Q. C'est incroyable la façon dont les éléments se sont mis en place. Pas une surprise pour vous, Paddina, aucun doute.

R. Eh bien…

Q. Pas une surprise pour moi, je pense à la rapidité à laquelle les choses se sont réunies.

R. Oui, je peux me rendre compte de cela, oui, en effet. Mais cela montre aussi la sagesse du Grand Esprit au-delà de toute notre compréhension.

Q. Oui, vraiment.

Q. Oui, j'en reviens souvent à ces mots « Eh bien, le Grand Esprit est responsable, le Grand Esprit a un plan. » Nous sommes un petit élément et à la fin de la journée j'ai cette croyance et d'autres aussi ont cette croyance et cela est un grand réconfort.

R. Et le plan de l'Homme est en train d'arriver à sa fin. Donc qu'est-ce qui va le remplacer ?

Q. Je crois qu'il a pensé à tout, Paddina, le Grand Esprit !

R. J'en suis certaine !

Q. Paddina, puis-je vous demander quelque chose au sujet de la sécurité ? Est-ce qu'il y a quelque chose dans l'immédiat que nous devrions faire ici en ce moment ?

R. Juste d'en être conscients, de se maintenir en veille et d'être vigilant. C'est tout. Vous devez avoir entendu parler, et vous savez, que de telles circonstances engendrent ceux qui trouvent des occasions de mentir et tricher pour vous prendre des choses, des autres qui sont plus faibles et plus vulnérables. Donc, dans ces circonstances vous devez toujours, encore une leçon, maintenir un niveau de questionnement intuitif et veiller à ne pas être naïfs et véritablement vulnérables.

Q. Oui, merci.

R. Maintenant, je pense que j'ai dit tout ce que je souhaitais dire. Voulez-vous me poser d'autres questions ?

Q. Eh bien, probablement que vous nous avez donné assez, Paddina. Comme je dis, en tant qu'être humain, on se prépare du mieux qu'on peut pour ce qui va arriver, on pense à la chronologie de tout cela. J'habite plus loin qu'à un saut de puce d'ici, vous savez, parlons-nous qu'il y aura toujours de l'essence pour les voitures et les camionnettes et les choses comme ça ?

R. Eh bien, nous devrons voir comment les choses progressent.

Q. Oui. Si les choses peuvent changer aussi vite dans cet espace de temps…

R. Elles le peuvent.

Q. Exactement, donc à quelle vitesse l'effondrement pourrait-il arriver ? Le marché pétrolier pourrait-il toucher le fond et les gens arrêter de produire du pétrole, vous savez, dans quelques jours…

R. Juste avant que le monde ne manque de pétrole.

R. Puis-je vous dire qu'à ce point, la plus grande force, la plus grande ressource que vous ayez est à l'intérieur de vous.

Q. Votre esprit.

R. Raccrochez-vous à lui.

Q. Absolument, vous avez raison à 100 %, Paddina. Et c'est évident pour tout le monde, bien sûr. Comme on dit « L'Homme propose, Dieu dispose ». Nous courrons en rond en essayant de faire nos petits plans, mais ce qui est le plus important, c'est ce que vous venez de dire ici.

R. Oui, et vous êtes Terriens, et vous allez devoir survivre sur la Terre en faisant face aux difficultés, bien sûr, mais conserver cette croyance vous mènera à bien.